Comment installer une vanne d’arrêt dans sa plomberie ?

Avant de commencer la pose d’une vanne d’arrêt, il est primordial de vérifier la cohérence des différents équipements à utiliser. Pensez aussi à calculer le nombre de robinets nécessaires pour toute l’installation. Pour optimiser le réseau de plomberie, il est recommandé de le diviser en plusieurs tronçons qui ont leur propre vanne d’arrêt.

Commencez par contrôler les tuyaux

Avant d’installer une vanne d’arrêt en plomberie, il est conseillé de procéder au nettoyage de la tuyauterie. Cela permet d’enlever les copeaux de métal ainsi que les gouttes de soudure qui s’y trouvent. En plus d’être encombrants, ces derniers risquent de bloquer la robinetterie. Vous devez également vérifier si les tuyaux sont alignés (en aval et en amont). Il faut garder à l’esprit qu’un souci d’alignement peut engendrer une contrainte au niveau de la robinetterie.

Comme les écarts ne seront pas absorbés par les robinets, le contrôle de l’encombrement ne doit pas être pris à la légère. Il est recommandé de tout faire pour réduire les risques de déformation, qui sont la principale source des problèmes d’étanchéité et des ruptures. C’est aussi pour cette raison que les manœuvres sont parfois difficiles à effectuer.

Procédez par la suite à l’assemblage de la vanne

Lorsque vous installez une vanne d’arrêt en plomberie, il est capital de toujours regarder la propreté des taraudages et des filetages avant de les assembler. En outre, il faudra songer à effectuer des travaux de calage des tronçons de tuyauterie qui ne possèdent pas de support définitif. Cette précédente intervention vous évitera certaines contraintes indésirables au niveau de la robinetterie.

Il est crucial de préciser que les longueurs théoriques « ISO/R7 » sont plus grandes que celles du taraudage. De ce fait, vous ne devez pas oublier de réduire la longueur filetée du tube. Pensez également à employer un ruban de type PTFE, afin d’avoir une bonne étanchéité au niveau du raccordement. Par ailleurs, l’extrémité du tube ne doit pas buter le fond du filet.

Pour terminer, vissez le robinet

Pour cette opération, vous aurez besoin d’une clé à molette ou d’une clé plate. Il est conseillé de ne pas employer de clé à griffes ou d’utiliser un étau pour serrer les corps des robinets. En ce qui concerne le serrage, il ne doit pas être trop fort. De plus, vous ne devez pas avoir recours à des rallonges de clés pour bloquer le robinet lorsque vous installez une vanne d’arrêt en plomberie. Cela risque de causer des déformations ou des ruptures du corps de vos éléments de robinetterie.

Est-il possible de refaire sa plomberie soi même ?
Une fuite d’eau ? Découvrez comment raccorder votre plomberie